EVALUER, VENDRE, ACQUERIR, LOUER, GERER : L'AGENCE ARBEAU est à même d'assurer toutes les actions concourant à la réussite de votre projet
30 Juil

Comment être indemnisé si votre maison en vente à Bougival a subi des dégâts suite à un orage ?

La France a fait face en juin à une série d’orages… Votre maison à Bougival a subi des dégâts ? Comment être indemnisé ? Faisons le point ensemble.

La plupart des habitations sont assurées au titre des garanties dégâts des eaux (infiltrations, débordements de gouttières), tempêtes et événements climatiques (foudre, pluies diluviennes) incluses dans les contrats d’assurance multirisque habitation (MRH). Rappelons que seuls les locataires ou les copropriétaires ont l’obligation de souscrire à un tel contrat. Il reste facultatif pour les propriétaires de maisons individuelles.

Quelles sont les démarches à enclencher après un orage ?
• Vous devez déclarer le ou les dégâts dans les 5 jours ouvrés auprès de votre assureur (par courrier, sur son espace client…).
• Vous devez regrouper tous les éléments qui peuvent prouver les biens sinistrés et leurs valeurs : factures, photos… Le mieux étant de conserver ces papiers dans un endroit au sec et à l’abri (éviter le sous-sol par exemple) ou sur le cloud.
• Vous devez protéger les biens qui peuvent encore l’être, à l’aide de bâches ou en écopant l’eau, pour éviter que vous ne soyez jugé responsable des éventuelles dégradations.

Le montant de l’indemnisation dépend de votre contrat d’assurance, déduction faite de la franchise :
– Sur la base de la valeur d’achat : le bien est indemnisé selon son prix d’origine.
– Sur la base de la valeur à neuf : le bien est remboursé sur la base d’un bien neuf équivalent.
– Sur la base de la valeur d’usage : le bien est remboursé selon la valeur du marché.

Si votre maison à Bougival est inhabitable, certains contrats d’assurance habitation prévoient la prise en charge des frais de relogement pour l’ensemble du foyer pendant quelques jours.

Focus : l’état de catastrophe naturelle
Il est décidé par l’État suite à une demande du Maire et permet :
– Plus de temps pour déclarer le sinistre : 10 jours ouvrés au lieu de 5.
– Une obligation pour l’assureur de verser l’indemnisation sous 3 mois.
– Une franchise fixe de 380 euros en cas d’inondation.

C.V. / MySweetProd © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée