EVALUER, VENDRE, ACQUERIR, LOUER, GERER : L'AGENCE ARBEAU est à même d'assurer toutes les actions concourant à la réussite de votre projet
29 sept

Votre agence immobilière de Louveciennes fait le point sur la réforme de la taxe d’habitation !

Avis taxe d'habitation

On en sait un peu plus sur la réforme du logement entreprise par le gouvernement et, notamment, sur les seuils d’exonération de la taxe d’habitation. Rappelez-vous, c’était une des mesures du candidat Macron qui avait affirmé qu’il trouvait cet impôt injuste. Aujourd’hui, la réforme est en marche. Elle sera échelonnée sur 3 ans. Dès 2020, 80 % des Français, soit 17 millions de foyers fiscaux, ne paieront plus la taxe d’habitation. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a dévoilé récemment les plafonds d’exonération. Serez-vous concerné ? Votre agence immobilière de Louveciennes fait le point.

Si vos revenus ne dépassent pas 30 000 € par an (27 000 € de revenu fiscal de référence) en tant que célibataire, dès 2018, votre taxe d’habitation baissera d’un tiers. Idem, s’ils sont plafonnés à 48 000 € (43 000 € de RFR) alors que vous vivez en couple sans enfant. En revanche, si vous avez un enfant, pour bénéficier de cette mesure qui permettra, en moyenne, de faire économiser aux habitants des grandes villes 1097 € par an, vous ne devrez pas déclarer plus de 54 000 € de revenus (49 000 € de RFR). En cas de famille nombreuse, vous devez ajouter 8 000 € à votre revenu fiscal pour les deux demi-parts supplémentaires et enfin 6 000 € pour toute autre demi-part.

Ce que perdent les communes
Cette réforme représente un manque à gagner d’environ 10,4 milliards d’euros pour les collectivités qui continueront à percevoir 9 milliards € versés par les 20 % de foyers qui paieront encore la taxe d’habitation. Si de nombreux contribuables se félicitent de ce cadeau fiscal qui devrait leur rendre du pouvoir d’achat, les maires, eux, s’inquiètent. Ils craignent que la compensation financière promise ne soit pas à la hauteur.

O.D. / Bazikpress © philippe Devanne

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée